IRTS - Institut Régional du Travail Social de la Réunion

Accueil du site > Se former aux métiers du social > Communication - méthodologie > USURE PROFESSIONNELLE, PERTE DE SENS ET DE REPERES PROFESSIONNELS

USURE PROFESSIONNELLE, PERTE DE SENS ET DE REPERES PROFESSIONNELS


Se pré-inscrire

Public

Tout professionnel, éducatif ou soignant, intervenant auprès de publics vulnérables.

Objectif

 De plus en plus de professionnels du secteur médico-social souffrent de troubles de santé liés au stress intense au travail. Ils se manifestent par des signes physiologiques (fatigue, troubles fonctionnels et organiques) et psychiques, dont l’ensemble constitue une usure professionnelle ou burn-out. Elle prend corps dans les effets usants d’un travail de longue durée auprès de personnes fortement dépendantes.

L’usure professionnelle est au carrefour de quatre composantes :

-  La réalité des handicaps chroniques chez l’adulte,

-  Une professionnalité mise à forte contribution quant à ses pratiques et ses compétences,

-  Un environnement institutionnel marqué par une difficulté à trouver de la part des collègues et des cadres la confiance nécessaire à tout travail,

-  Un narcissisme personnel qui voudrait que l’on soit fier de faire ce que l’on fait et que, d’une certaine façon, on se « réalise » dans sa profession.

Egalement cette notion d’usure professionnelle renvoie à de la complexité, de l’ambivalence, et de fonction d’appel.

Quelles solutions ? Comment éviter l’usure professionnelle ?

Une démarche de prévention collective consiste à réduire les sources de stress dans trois domaines :

-  Le premier, touchant les savoir-faire et la compétence professionnelle,

-  Le deuxième, les améliorations des dispositifs institutionnels,

-  Le troisième, davantage consacré à l’amélioration de l’équilibre personnel-professionnel, et à la juste distance à prendre dans le travail auprès d’usagers en situation de handicap et de dépendance.

Les objectifs principaux :

-  Permettre aux équipes de partager leurs difficultés rencontrées, d’en faire l’analyse  des causes et des effets,

-  A partir de ce « vécu recensé », développer des savoir-faire, et de la compétence professionnelle,

-  Rechercher les régulations et des stratégies individuelles et collectives possibles,

-  Favoriser les facteurs de construction de la santé (sens, utilité, identité, reconnaissance des compétences).

Contenu

  Première journée (7 h) :

Cette première journée sera consacrée aux définitions de l’usure professionnelle et leurs implications tant pour la personne que l’organisation. Il s’agira d’établir un parallèle entre concepts théoriques et ressentis professionnels des participants.

Les différentes pressions des équipes du médico-social, la structuration des temps de travail, les différents types d’intégration de Serge  PAUGAM.

• Seconde journée (7h) :

La seconde journée explorera les différentes interactions entre individu et système d’acteurs afin de repérer les schémas individuels et collectifs de mise en place de l’usure professionnelle et les résonnances possibles entre organisation et individu. Ce travail permettra aux participants d’élaborer une grille d’indicateurs de situations de burn-out.

Les représentations sociales du travail, la dynamique des groupes professionnels.

Ces deux premières journées permettront aux participants d’élaborer une grille de lecture des dynamiques institutionnelles et de leurs résonances sur des comportements individuels afin de mieux se positionner dans l’organisation et son évolution.


• Troisième journée (7h) :

Après avoir examiné les interactions entre individu et organisation et relever ce qui était de l’ordre de l’organisation, cette journée sera consacrée aux comportements liés à l’usure professionnelle dans la relation au public. Il s’agit de pouvoir traduire les processus de démotivation en termes d’indicateurs observables. Dans le même temps seront retravaillés les sources de gratification des professionnels du médico-social (retrouver des outils professionnels : observations et micro-choix).

La théorie de la motivation humaine de J.NUTIN. Les besoins de reconnaissance.

• Quatrième journée (7h) :

Enfin seront abordées les modalités de gestion individuelle de burn-out afin d’accompagner les participants dans leurs capacités à traiter de manière préventive pour eux ou un collègue l’apparition d’indicateurs d’usure professionnelle.

Les émotions et la gestion du circuit émotionnel, la communication assertive, l’observation et la gestion des comportements passifs

Ces deux journées permettront aux participants de mieux se gérer tant sur les niveaux émotionnels que dans la pratique professionnelle.

• Cinquième journée :

  Organisée en deux demi-journées, ce temps d’intégration sera l’occasion pour les participants de faire des retours dans l’utilisation des concepts proposés lors des deux premières sessions. Il s’agira de pouvoir traduire la compréhension des concepts en observations et plans d’action individuelle.

Méthodes pédagogiques

Les apports théoriques donneront lieu à des échanges, les participants se référant à leurs propres expériences et positionnements. Certaines mises en situation pourront être effectuées sur la base des analyses de cas. L’analyse de ces situations se fera en s’appuyant sur l’analyse clinique et l’analyse systémique pour un traitement collectif.

Afin de permettre aux professionnels d’aborder des situations en lien avec leur pratique, un cadre de confidentialité sera établi en début de formation.

Validation de la formation

Une attestation de suivi de la formation sera remise à chaque participant (indiquant le prorata des heures effectives de présence).

Intervenant(s)

Laurent DESPOUY, Consultant en formation, Praticien en Analyse Transactionnelle et Communication. Intervenant dans une équipe référencée OETH sur la prévention des risques psychosociaux. Il est intervenu sur une action de prévention de l’usure professionnelle dans le secteur médico-social, action financée par le Fonds d’Amélioration des Conditions de Travail (FACT), concernant treize établissements relevant de chacune des associations locales du secteur médico-social.

 

Durée :

35 Heures.
5 Jours.

Coût :

782 €

Prochaine session :

Aucune session n'est prévue pour le moment.

 

Contact

Assistante :
tél : 0262 929 784
courriel : sandra.dugand@irtsreunion.fr

Coordonnateur :
tél : 0262 929 946
courriel : christiane.brunel@irtsreunion.fr

Secretariat de la formation continue

Secrétariat de la formation continue
tél : 02 62 92 97 84

Voir les
autres thèmes
Revenir à la liste

USURE PROFESSIONNELLE, PERTE DE SENS ET DE REPERES PROFESSIONNELS

Public

Tout professionnel, éducatif ou soignant, intervenant auprès de publics vulnérables.

Objectif

 De plus en plus de professionnels du secteur médico-social souffrent de troubles de santé liés au stress intense au travail. Ils se manifestent par des signes physiologiques (fatigue, troubles fonctionnels et organiques) et psychiques, dont l’ensemble constitue une usure professionnelle ou burn-out. Elle prend corps dans les effets usants d’un travail de longue durée auprès de personnes fortement dépendantes.

L’usure professionnelle est au carrefour de quatre composantes :

-  La réalité des handicaps chroniques chez l’adulte,

-  Une professionnalité mise à forte contribution quant à ses pratiques et ses compétences,

-  Un environnement institutionnel marqué par une difficulté à trouver de la part des collègues et des cadres la confiance nécessaire à tout travail,

-  Un narcissisme personnel qui voudrait que l’on soit fier de faire ce que l’on fait et que, d’une certaine façon, on se « réalise » dans sa profession.

Egalement cette notion d’usure professionnelle renvoie à de la complexité, de l’ambivalence, et de fonction d’appel.

Quelles solutions ? Comment éviter l’usure professionnelle ?

Une démarche de prévention collective consiste à réduire les sources de stress dans trois domaines :

-  Le premier, touchant les savoir-faire et la compétence professionnelle,

-  Le deuxième, les améliorations des dispositifs institutionnels,

-  Le troisième, davantage consacré à l’amélioration de l’équilibre personnel-professionnel, et à la juste distance à prendre dans le travail auprès d’usagers en situation de handicap et de dépendance.

Les objectifs principaux :

-  Permettre aux équipes de partager leurs difficultés rencontrées, d’en faire l’analyse  des causes et des effets,

-  A partir de ce « vécu recensé », développer des savoir-faire, et de la compétence professionnelle,

-  Rechercher les régulations et des stratégies individuelles et collectives possibles,

-  Favoriser les facteurs de construction de la santé (sens, utilité, identité, reconnaissance des compétences).

Contenu

  Première journée (7 h) :

Cette première journée sera consacrée aux définitions de l’usure professionnelle et leurs implications tant pour la personne que l’organisation. Il s’agira d’établir un parallèle entre concepts théoriques et ressentis professionnels des participants.

Les différentes pressions des équipes du médico-social, la structuration des temps de travail, les différents types d’intégration de Serge  PAUGAM.

• Seconde journée (7h) :

La seconde journée explorera les différentes interactions entre individu et système d’acteurs afin de repérer les schémas individuels et collectifs de mise en place de l’usure professionnelle et les résonnances possibles entre organisation et individu. Ce travail permettra aux participants d’élaborer une grille d’indicateurs de situations de burn-out.

Les représentations sociales du travail, la dynamique des groupes professionnels.

Ces deux premières journées permettront aux participants d’élaborer une grille de lecture des dynamiques institutionnelles et de leurs résonances sur des comportements individuels afin de mieux se positionner dans l’organisation et son évolution.


• Troisième journée (7h) :

Après avoir examiné les interactions entre individu et organisation et relever ce qui était de l’ordre de l’organisation, cette journée sera consacrée aux comportements liés à l’usure professionnelle dans la relation au public. Il s’agit de pouvoir traduire les processus de démotivation en termes d’indicateurs observables. Dans le même temps seront retravaillés les sources de gratification des professionnels du médico-social (retrouver des outils professionnels : observations et micro-choix).

La théorie de la motivation humaine de J.NUTIN. Les besoins de reconnaissance.

• Quatrième journée (7h) :

Enfin seront abordées les modalités de gestion individuelle de burn-out afin d’accompagner les participants dans leurs capacités à traiter de manière préventive pour eux ou un collègue l’apparition d’indicateurs d’usure professionnelle.

Les émotions et la gestion du circuit émotionnel, la communication assertive, l’observation et la gestion des comportements passifs

Ces deux journées permettront aux participants de mieux se gérer tant sur les niveaux émotionnels que dans la pratique professionnelle.

• Cinquième journée :

  Organisée en deux demi-journées, ce temps d’intégration sera l’occasion pour les participants de faire des retours dans l’utilisation des concepts proposés lors des deux premières sessions. Il s’agira de pouvoir traduire la compréhension des concepts en observations et plans d’action individuelle.

Méthodes pédagogiques

Les apports théoriques donneront lieu à des échanges, les participants se référant à leurs propres expériences et positionnements. Certaines mises en situation pourront être effectuées sur la base des analyses de cas. L’analyse de ces situations se fera en s’appuyant sur l’analyse clinique et l’analyse systémique pour un traitement collectif.

Afin de permettre aux professionnels d’aborder des situations en lien avec leur pratique, un cadre de confidentialité sera établi en début de formation.

Validation de la formation

Une attestation de suivi de la formation sera remise à chaque participant (indiquant le prorata des heures effectives de présence).

Intervenant(s)

Laurent DESPOUY, Consultant en formation, Praticien en Analyse Transactionnelle et Communication. Intervenant dans une équipe référencée OETH sur la prévention des risques psychosociaux. Il est intervenu sur une action de prévention de l’usure professionnelle dans le secteur médico-social, action financée par le Fonds d’Amélioration des Conditions de Travail (FACT), concernant treize établissements relevant de chacune des associations locales du secteur médico-social.

 

Durée :

35 Heures.
5 Jours.

Coût :

782 €

Prochaine session :

Aucune session n'est prévue pour le moment.

 

Contact

Assistante :
tél : 0262 929 784
courriel : sandra.dugand@irtsreunion.fr

Coordonnateur :
tél : 0262 929 946
courriel : christiane.brunel@irtsreunion.fr

Secretariat de la formation continue

Secrétariat de la formation continue
tél : 02 62 92 97 84